Pornic

Budget primitif 2022

PornicMac #131, « La Ville en actions », p.8.

Pornic s’équipe !

FINANCES. Pour 2022, la commune maintient ses taux de fiscalité. Mais annonce un niveau d’investissement record.

 La Ville garde son cap

Même si la situation économique est tendue, nous continuons d’investir pour la montée en compétences des équipes municipales afin d’assurer un meilleur service à la population, explique Claire Hugues, première adjointe. Et nous continuons le mouvement qui a été entamé de mutualisation des ressources avec la Communauté d’agglomération.” La gestion mutualisée des ressources humaines va ainsi être renforcée et le principe étendu cette année aux services informatiques. D’autant que, bonne nouvelle : les taux de la fiscalité communale n’évoluent pas en 2022. Alors que beaucoup de municipalités ont relevé leur taux de taxe foncière pour compenser la suppression de la taxe d’habitation, les élus pornicais ont fait le choix de geler les leurs.

Des finances plus saines

Mais le grand point à retenir de ce budget primitif voté le 17 décembre, c’est le niveau d’investissements record de l’exercice : près de 9,1 millions d’euros soit 30 % de plus que l’an passé. “Nous avons prévu un total de 42 millions d’euros d’investissements sur la mandature, précise Claire Hugues. C’est beaucoup plus que ce qui a été fait jusqu’ici. Et tout cela avec un endettement maîtrisé.” Cela illustre en fait l’excellente santé financière de la commune et les gros efforts de maîtrise des budgets réalisés lors de la mandature précédente. “Nous avons des finances plus que saines, reprend la première adjointe. La Ville est très peu endettée et sa capacité de désendettement est à un excellent niveau.

Nouveaux équipements

La Ville profite donc de ces excellentes conditions pour investir. Au programme 2022, il y a d’abord 3,5 millions d’euros d’investissements de renouvellement : mise aux normes des bâtiments, entretien de la voirie, matériel, véhicules, mobilier…

Les nouveaux investissements concernent la création d’une tribune au Val Saint-Martin, la transformation du cinéma Saint-Gilles en théâtre, la création de la cuisine centrale de Kerlor qui desservira toutes les cantines des écoles publiques, la fin de la rénovation de l’église de Saint-Marie et de la liaison quai-ville historique avec le passage du Rocher, deux gros projets de voirie, la réhabilitation des corniches du Porteau et de Gourmalon, le début de la réflexion sur l’aménagement du quai L’Herminier, une nouvelle tranche de vidéoprotection… Sans oublier le budget participatif pour les projets proposés par les Pornicais. “C’est donc un budget ambitieux mais très prudent sur les recettes”, souligne Claire Hugues.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×