Pornic

Place du Môle et quai L’Herminier végétalisés et apaisés

Une grande ambition pour un site emblématique

Dès l’automne 2024, son aménagement durable, ainsi que celui du quai L’Herminier qui lui fait face, va offrir un nouveau souffle à ces espaces publics.

Ce projet majeur du mandat, qui s’inscrit dans le dispositif Petites villes de demain, prend à la fois en compte l’ambition portée par l’équipe municipale, les souhaits exprimés lors de la concertation citoyenne de l’été 2023, mais aussi les contraintes inhérentes à ce site portuaire et historique.

Dès 2025, Pornicais et visiteurs profiteront d’espaces publics qualitatifs, apaisés et végétalisés avec vues imprenables sur la ville, le château, Gourmalon ou vers le large.

 

Avant 1845 : initialement découpée en plusieurs parcelles privées, la « Motte aux Sables » sert essentiellement au délestage des bateaux.

1845-1855 : alors que de nombreux projets de fermeture du port n’ont pas abouti, construction d’un ouvrage de forme trapézoïdale pour scinder le port en plusieurs séquences, créer un arrière-port plus abrité et déployer une nouvelle ligne de quais.

Fin XIXe siècle : champ de foire, lieu de marchés et embarcadère du passeur, l’espace se transforme en parc urbain à mesure que le tourisme se développe.

Années 1960-1970 : l’espace accueille le syndicat d’initiative puis des stationnements dans sa partie nord.

Années 1990 : le parking gagne du terrain et les arbres disparaissent peu à peu, les derniers sujets sont retirés en 2013.

Juillet à septembre 2023 : concertation et mise en place d’un aménagement provisoire.

Fin 2023 au printemps 2024 : élaboration du projet à partir des intentions portées par la Ville et des résultats de la concertation et selon les prescriptions des services de l’État compétents (ABF, DREAL, DDTM).

Été 2024 : retour de l’aménagement provisoire et présentation du projet à la population.

Octobre 2024 : démarrage des travaux.

Printemps 2025 : ouverture des nouveaux espaces publics.

Site patrimonial remarquable (SPR)

Parce que l’ensemble des espaces concernés par le projet d’aménagement sont inclus dans le périmètre du SPR, des règles strictes s’y appliquent. En effet, les travaux en abords des monuments historiques et dans les sites patrimoniaux remarquables relèvent du même régime d’autorisation de travaux. Le projet a donc été étudié pour avis ou autorisations par de nombreux services de l’État dont la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) ou la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Quant à l’Architecte des bâtiments de France (ABF), son accord, indispensable pour que la demande d’autorisation de travaux soit accordée, peut être assorti de prescriptions afin que le projet ne porte pas atteinte à la conservation ou à la mise en valeur du monument historique ou des abords. Pour ce projet, afin de retrouver l’ambiance originelle de la place, l’ABF a été particulièrement attentif au retour de doubles alignements d’arbres, à l’absence de toute élévation de type estacade ainsi qu’à la préservation de la promenade autour des quais et des cônes de vue.

Natura 2000

L’aménagement étant situé à proximité immédiate du périmètre Natura 2000, il est concerné par une procédure d’évaluation des incidences du projet sur les objectifs de préservation de ce site. Un dossier d’évaluation des incidences du projet sur le site Natura 2000 doit donc être réalisé.

Enfin, d’un point de vue technique, la place du Môle présente des ouvrages enterrés qui contraignent les aménagements : des alvéoles béton de renfort sur tout le linéaire du quai, une cuve de rétention linéaire, en partie nord, ainsi qu’un ensemble de dispositifs techniques en lien, en partie nord-est, des réseaux enterrés raccordés en deux points principaux le long de la voie.

En raison du caractère stratégique des lieux, l’équipe municipale a souhaité que les Pornicais comme les visiteurs soient largement associés à la réflexion concernant l’avenir de ce site emblématique.

Du 1er juillet au 30 septembre 2023, chacun était invité à donner son avis concernant les aménagements provisoires et à transmettre ses idées et ses souhaits quant au futur via la plateforme du dialogue citoyen jeparticipe.pornic.fr ou sur papier. Les élus ont également tenu des permanences sur la place et sur les marchés de la ville.

Signe d’une belle mobilisation autour de ce sujet, des CM2 des écoles Kerlor et Ange Gardien ont également partagé leurs visions du Môle de demain à travers des dessins originaux et inspirants.

Les grands enseignements de la concertation citoyenne

845 participants dont 725 en ligne via le site jeparticipe.pornic.fr

Une bonne représentation des générations : 35 % de 25-44 ans, 33 % de 60 ans et plus, 28 % de 45-59 ans.

Des aménagements provisoires appréciés : les mots « convivial » (402 occurrences), « vert-arboré» (279) et « agréable » (257) sont les plus cités.

Une consultation plébiscitée et des préférences qui se détachent nettement : « végétation » (474 occurrences), « consultation » (322), « jeux » (315) et « ombrières » (250).

Pour le projet, des objectifs parfaitement en phase avec les enjeux actuels et les intentions de la Ville :

« Accroître la végétalisation / Créer des îlots de fraîcheur » (605)
« Être un lieu d’animation » (404)
« Permettre à tous les usagers de s’y sentir bien » (398)
« Préserver les cônes de vue et le paysage du port » (361)
« Embellir le centre-ville » (353)
« Favoriser les déplacements piétons » (325)

 

Dès l’origine, la Ville a souhaité porter une vision ambitieuse à la hauteur des potentialités offertes par ce site d’exception. Les intentions portaient des objectifs précis :

Recréer une trame végétale pour mettre en valeur le site
S’adapter au changement climatique et lutter contre les îlots de chaleur
Révéler les vues sur le paysage et le patrimoine environnant : Ria, Château, Baie de Bourgneuf, Ville Haute, Port, Corniche de Gourmalon
Renforcer les qualités urbaines et paysagères du site
Diversifier les usages en intégrant de nouvelles pratiques à la place
Créer un espace de rencontres
Développer la qualité environnementale du site

Le projet vise à la fois à répondre aux grands défis que doivent aujourd’hui relever tous les territoires dans le contexte du dérèglement climatique et à satisfaire les attentes exprimées par la population (nature en ville, îlot de fraîcheur, convivialité, patrimoine).

Demain, le coeur de Pornic sera embelli d’une place du Môle…

Arborée
Jusqu’ici occupé par un parking bitumé, l’espace central est désimperméabilisé pour accueillir un pavage enherbé et des îlots végétalisés. En écho à la place du XIXe siècle, les doubles alignements d’arbres, dont les essences sont sélectionnées avec soin, offrent des promenades ombragées.

Apaisée
Dans la continuité des aménagements réalisés sur les quais, la Ria ou les corniches, c’est une place de près de 3000 m2 qui est libérée des automobiles et dédiée à la déambulation piétonne. De larges assises en bois sont implantées sur le pourtour tandis que, côté rue, une trentaine d’appuis vélos sont installés entre les arbres.

Patrimoniale
Fidèle à son passé, le Môle retrouve une identité forte au coeur du site portuaire historique. Encadrées par la végétation, les vues vers le château et l’embouchure du port sont mises en valeur et le Môle retrouve sa fonction de belvédère sur la ville.

Vivante
Lieu de flânerie et de rencontres, la nouvelle place du Môle peut accueillir des activités et animations ponctuelles dans des conditions optimales, à l’image de la terrasse de Fleur des Ondes. Selon les besoins et les saisons, la Ville y installe des jeux et du petit mobilier urbain amovibles.

Afin de créer un ensemble cohérent et d’achever l’aménagement qualitatif des espaces publics situés autour du Vieux-Port, le projet englobe le quai L’Herminier situé face à la place du Môle.

Les phases de travaux comme les grandes lignes de l’aménagement ont été validées par les commerçants du secteur. Pour faciliter le travail des bars et restaurants, notamment à la belle saison, la voirie est décalée et, là aussi, le projet fait la part belle aux circulations piétonnes, aux vues patrimoniales et à la végétalisation.

Les zones de stationnement sont repensées afin que l’une d’elles puisse accueillir un espace d’animations estivales. Appuis vélos en nombre, stationnements pour les motos et nouveaux sanitaires complètent le projet.

.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×